fbpx

Viande et produits animaux cachés dans les aliments : les additifs et ingrédients dont il faut se méfier

Produits animaux cachés, cochenille, acide carminique, résine de shellac, la présure, riboflavine, lécithine, palmitate

Cet article s’adresse en particulier aux végétariens. A tous ceux qui pensent avoir arrêté la viande en ne mangeant plus de produits carnés mais qui continuent à consommer des fruits, du fromage, des yaourts…

Ils se trompent ou plutôt on les trompe !

Ils mangent de la viande mais ils ne le savent pas. Porc, bœuf, veau, insectes sont partout, même dans les produits laitiers.

Pourquoi ? Parce que les industriels peuvent utiliser des produits dérivés d’animaux sans pour autant être obligés de les mentionner sur l’étiquette !

Et quand ils se décident à les mentionner, ces dérivés d’animaux sont planqués sous des appellations qui ne nous sont pas familières. Voire incompréhensibles.

« Les industriels se débrouillent pour que les consommateurs ne comprennent pas les intitulés » accuse Christophe Brusset. Industriel dans l’agro-alimentaire pendant plus de 20 ans, industrie qu’il a fini par déserter, il a raconté dans deux livres les coulisses édifiantes de la fabrication des aliments industriels.

Cette ignorance est intolérable.

Pour apprendre à identifier les produits dérivés d’animaux, même là où on s’y attend le moins, suivez le guide même s’il faut s’accrocher…

En gros, dès que vous voyez ces produits apparaître dans la composition des aliments que vous souhaitez acheter, fuyez !

COCHENILLE, ACIDE CARMINIQUE OU CARMIN (E120 ou CI 75470)

Le colorant rouge à rouge foncé cochenille peut se décliner en liquide ou en poudre. Il est issu d’un insecte de la famille des coccidés qui, écrasé, donne une teinture rouge proche de la fraise. On peut le trouver… partout où il y a du rouge ! Dans les préparations laitières aux fruits rouges, le tarama, le saucisson, la croûte des fromages, les chewings-gums

Cuisinez vegan à petit prix !


La cochenille Asiatique

RÉSINE DE SHELLAC OU GOMME DE SHELLAC (E904)

La résine de Shellac est fabriquée à partir de la sécrétion résineuse de la cochenille asiatique (qu’on appelait autrefois les « poux des plantes »).

Appliquée sur un produit alimentaire, elle lui donne un aspect luisant qui peut également agir comme couche de protection, notamment sur des fruits abîmés par la récolte et le nettoyage.

Une étude de l’organisation Foodwach rendue publique en septembre 2018 en a ainsi trouvé sur les pommes rouges et luisantes de type Fuji. La résine peut aussi être utilisée comme cire sur des bonbons ou des gélules médicamenteuses.

LA PRÉSURE

La présure est un anti-coagulant qui permet au lait de cailler et de durcir. Elle est issue de la caillette (l’estomac) des petits ruminants, notamment les veaux arrachés à leur mère avant même d’être sevrés. La présure est obtenue en grattant l’estomac des veaux abattus. Présente dans les fromages.

RIBOFLAVINE (E101)

Colorant alimentaire jaune. Privilégiez les riboflavine E 101(i) et E 101(ii) qui sont d’origine naturelle. Lorsqu’elle est animale, la riboflavine est fabriquée à base de foies d’animaux ou d’œufs.

LÉCITHINE (E322)

Comme la riboflavine, la lécithine peut être d’origine végétale- à base de soja principalement, de colza ou de tournesol- c’est d’ailleurs la plupart du temps le cas. Mais il arrive quand même que cet antioxydant et émulsifiant soit obtenu à partir de jaune d’œufs. Face à la seule mention Lécithine, la prudence s’impose donc…

PALMITATE D’ASCORBYLE, STÉARATE D’ASCORBYLE (E304)

Méfiance aussi à l’égard de cet anti-oxydant destiné à éviter le rancissement. Même s’il est la plupart du temps d’origine végétale, il peut parfois être d’origine animale.

D’UNE FACON GENERALE, TOUT CE QUI PORTE LA MENTION E470

Ces gélifiants, agents d’enrobage, émulsifiants peuvent être fabriqués à partir de graisses végétales comme de graisses animales, telles que la panse de bœuf…

LYSOZYME (E1105)

Cette protéine peut être issue de blanc d’œufs. Elle sert de conservateur aux boissons et aux fromages à pâte dure et à découper.

L-CYSTÉINE ET CHLORHYDRATES, CYSTÉINE (E920)

Utilisé comme agent de traitement pour les farines et parfois d’arômes et d’édulcorants. Il arrive que la cystéine soit fabriquée à partir de plumes ou de poils d’animaux, dissous à l’acide chlorhydrique. Méfiance donc !

LA GÉLATINE (E428, E 441 ou parfois sans numéro car considérée comme un ingrédient plutôt qu’un additif)

Destinée à donner consistance et onctuosité aux crèmes, préparations laitières, bonbons, elle est translucide, sans goût et sans odeur… Utilisée dans des milliers de produits alimentaires de consommation courante, elle est obtenue en portant à ébullition des peaux (principalement de la couenne de porcs), des ligaments et des os d’animaux.  

Quant aux os ou arêtes, ils proviennent de porcs, de bovins ou de poissons.

Des solutions végétales existent, comme par exemple l’agar-agar.

A noter que depuis 2009, L’EFSA (Autorité́ Européenne de Sécurité́ des Aliments) procède à une réévaluation de tous les additifs alimentaires. Ce projet devrait aboutir en 2020.

Il ne s’agit que d’une première liste, peut-être en connaissez-vous d’autres à partager ?

Si le sujet vous intéresse, laissez-moi simplement un commentaire ci-dessous et je continuerai, pour vous, à investiguer dans les semaines futures.

Merci, ça me sera très utile!

Sources

Additifs alimentaires : le guide indispensable pour ne plus vous empoisonner, Ed Chariot d’Or (Extrait PDF, La Fnac, Amazon)

Le guide des additifs alimentaires, Ed Larousse

  • Nathalia L'Eplattenier dit :

    Merci pour cet article qui m’aide dans mes choix au quotidien.

  • Rémy Edith dit :

    Bonjour merci beaucoup pour tout se que vous faites et surtout que vous partagez je suis végétarienne et je viens doucement au vegan merci pour tout amicalement Edith

  • zoe dit :

    merci pour tous ces renseignements c’est très intéressant, je serais contente de vous lire à nouveau merci.

    Le cyclamate (ou cyclamate de sodium) est un édulcorant artificiel découvert en 1937 à l’Université de l’Illinois par un étudiant nommé Michael Sveda.
    c’ est le E952 interdit aux USA depuis 1969.
    Le codex alimentarius classe le cyclamate comme édulcorant et son utilisation est élargie à un plus grand nombre de produits alimentaires dont les sucres de table.

    Le cyclamate est approuvé comme édulcorant dans plus de 130 pays. Au Canada il n’est autorisé que dans les produits non alimentaires, dans des conditions particulières. Pas en France.

  • Potencier dit :

    C’est super cette investigation, il faut continuer

  • Stephane Abel dit :

    Merci pour ta newsletter et les infos, très intéressant et pertinent! Je suis vegan et j’aimerais beaucoup avoir d’autres informations sur les produits et les résidus d’animaux.

  • daniel costanzo dit :

    merci pour tous ces conseil et pour votre travail,cordiallement

  • CORDON dit :

    merci, continuez, je suis pour l’instant végétarienne, dans l’optique d’arriver vegan. je suis intéressée de savoir ce que je mange et qui nous est savamment caché, encore merci

  • SANDRINE dit :

    Merci pour les infos, c’est vrai que quand c écrit E920 ou E441, … on ne sait pas à quoi cela correspond, ce sont des infos précieuses !!

  • Leman dit :

    C’est inouï que derrière des noms d’ingrédients que l’on pourrait prendre pour des plantes , se cachent des dérivés de produits animaux. Merci pour votre vigilant déchiffrage, cela va inciter à être vigilants à notre tour.

  • Neyret dit :

    Oui tout cela est intéressant et permettra que petit à petit ces produitsne soient plus achetés…..toucher au fric de tous ces industriels sans scrupules et les choses changeront
    Pour ma part je suis végétarienne et évite tout cela ( bonbons ….crèmes glacees etc )
    Merci pour vos infos

  • Doughan dit :

    Oui continuez c est hallucinant la liberté qu ont les fabricants de faire n importe quoi au détriment du consommateur. Bravo pour vos investigations 👌

  • Françoise FIGARELLA dit :

    Merci pour ces informations.

  • Chantal dit :

    Oui il est temps qu’une personne comme vous qui maîtrise si bien la presse, mette son talent au service de la cause animale, en dénonçant la malbouffe et les mensonges. Soyez en remerciée. Nous serons nombreux à vous soutenir. J’habite à Monaco et grace à l’énergie de deux jeunes femmes vegan, une vingtaine de restaurants joueront le „jeu“ d’une journée sans viande du 16 au 24 novembre prochain, à Monaco

  • Marina dit :

    Merci pour votre combat ! Je suis intéressée d’en savoir plus !

  • Kat dit :

    Un grand merci pour toutes ces infos que nous pouvons relayer autour de nous. Continuez à nous informer car en tant que consommateur nous avons le pourvoir de faire bouger les choses c est notre argent qui intéresse les industriels. Soyons exigent.

  • Maistriaux Véronique dit :

    Je suis sidérée par tout ça. Je lis les étiquettes des produits mais comme vous le dites, elles sont conçues pour nous enfumer. L’industrie agro-alimentaire est une arme de destruction massive. Merci pour vos investigations et de nous éclairer sur tout ce qu’on nous cache.

  • Yamina dit :

    C’est très intéressant mais aussi aberrant de trouver ces ajouts au nez et à la barbe des consommateurs. J’apprécierai que Bruxelles prenne des décisions de façon à ce que plus aucun européen ne fasse avoir. Et aussi heureusement que vous êtes là pour nous en parler, mais nous sommes encore trop peu nombreux à le (petit) savoir. Continuez, je vous prie !

  • Nathalie dit :

    Merci infiniment pour votre travail très instructif. Je serais heureuse de vous lire à nouveau. Cordialement

  • ANNIE JOSSELIN dit :

    Pour la présure c’est évident, on ne pas faire de fromages sans présure au début. Par la suite, on garde le petit lait des autres fromages mais il reste de l’horrible viande dedans, vous êtes condamner à ne plus manger de fromage !

  • carole dit :

    Merci de nous éclairer sur certains composants, effectivement en lisant les étiquettes, j’ai eu des surprises dans les produits laitiers, résultat je n’achète plus que des yaourts natures ou de soja

  • LIDIA FONSECA dit :

    bonjour, merci pour vos investigations précieuses. je vous conseille le travail de Corinne Goujet sur tous les additifs alimentaires. résistons ensemble à cette malbouffe assassine!!!

  • Brouillard Colette dit :

    Merci c’est très intéressant, heureusement je ne mange pas toutes ces cochonneries

  • Eléonore dit :

    Oui merci de nous tenir informés sur ces produits, et surtout avec des noms… que l’on puisse ne plus les acheter en supermarchés ou ailleurs. Tout le monde n’a pas la chance de cultiver son jardin bio.

  • Pallanca dit :

    Bonjour et bravo à vous ! Votre enquête très fouillée et instructive me ravit autant qu’elle me désole. Quelle horreur, je pensais connaître pas mal de produits cachés issus d’animaux (le dernier en date étant la présure), je me rends compte que j’étais loin du compte.

    Je me pose quand même la question à propos de l’inscription que l’on voit parfois sur les produits sans viande : “convient aux végans” peut-on croire les industriels sur parole ?

    J’avoue m’être beaucoup plus renseignée sur la nourriture pour animaux que sur celle destinée aux humains parce que là, on atteint le dramatique !

    MERCI ENCORE, vous êtes FORMIDABLE !

  • desvaux dit :

    merci pour vos informations, je souhaite développer un blog sur la création et décoration de biscuits destinés aux enfants et l’idée serait vraiment de m’orienter sur des produits de qualités et sans présence d’additif et autres colorants non naturels …un vrai défi pour moi…alors toutes informations
    est essentielle

  • chantal dit :

    merci de votre partage et de toutes ces informations…il y a de la gelatine de boeuf ou autres presque partout et dans beaucoup de produits destinés aux enfants …gelatine de porc dans beaucoup de biscuits et bonbons…(Maomam.. petits nounours gelatine Haribo etc..)

  • Nathalie dit :

    Moi aussi j’ai découvert que les MarronSui’s contenait de la gélatine bovine (c’est écrit sur l’étiquette). Ca m’a dégoutée ! Beurk ! Je préfère savoir en effet et faire des choix en connaissance de cause. Merci et continuez !

    • sandrine diana dit :

      Les marrons suisses je ne savais pas.. le fromage non plus.. si on commence a lire les etiquettes de chaque article qu’on achète, ce que je fais déja mais pas sur tout.. on es pas sorti de l’auberge.. je n’ose plus rien acheter..

      • Nathalie dit :

        C’est clair ! Cela devient difficile mais c’est parce que l’agroalimentaire a commencé à faire n’importe quoi il y a quelques années. On leur a fait une confiance totale donc aveugle, on leur a donné “notre” pouvoir. Il faut maintenant le récupérer. Pour moi, nous n’avons pas le choix car ils nous empoisonnent clairement sans sourciller…

  • Muriel Boggio sola dit :

    Informations très intéressantes. Pour la pressure du veau, le colorant à la cochenille, et la gélatine dans les bonbons, je savais.
    Moins on mange industriel, et mieux on se porte, de toutes façons , Vegan ou pas ….

  • MAILHAN dit :

    Merci de nous tenir informé. Continuez c’est très instructif.

  • Corinne Gouardères dit :

    Milles merci pour votre travail énorme et important pour nous tous. Je lis vos mails. Ils sont une mine d informations incroyable s. Bravo. Merci beaucoup.

  • Ff dit :

    merci de nous éclairer, car les étiquettes ne sont pas toujours claires.

  • Fabienne LEBLANC dit :

    Des informations fort intéressantes ! Merci

  • Jean-Luc dit :

    -Bonjour Laurence,
    Merci pour toutes ses informations, ça m’aide beaucoup

  • Harlamoff dit :

    Merci pour ces infos

  • TESSIER dit :

    Franchement je suis écœurée de tous cela on nous fait manger n’importe quoi merci de nous informer cordialement

  • Marie Daytona dit :

    Merci pour votre travail, tout cela est scandaleux!

  • Toutirais dit :

    Merci pour toutes ces informations. Cela m’intéresse.

  • Lucette BALLY dit :

    Merci de vos conseils, je continuerai à vous lire, même si des fois c’est un décalé dans le temps.

  • Coralie dit :

    Merci pour tous vos articles. Cela est vrai que je regarde les étiquettes mais qu’on ne comprend pas toujours tous les noms des composants. Merci de nous éclairer sur le sujet.

  • Lechevalier dit :

    Merci pour vos informations très intéressantes ils faut être très vigilante

  • Alain dit :

    Bonjour Laurence,

    J’ai eu l’occasion de vous interviewer lors d’une enquête QVT au sein de Mondadori .
    Je souhaitais vous remercier pour vous être engagé à nous aider à mieux comprendre le monde vicié de l’industrie agroalimentaire .
    Je ne suis pas Vegan mais flexi-végétarien , mais je suis attentif depuis des années à la qualité de mon alimentation et je considère que cet enjeu de santé publique est particulièrement important pour l’avenir des jeunes générations .
    Le pouvoir des consommateurs n’est pas suffisamment révélé dans notre culture, et le chemin de cette prise de conscience est long, malgré une dynamique réelle qui s’amorce.
    Je suis si surpris de constater que très peu de personne ont pris conscience des dangers actuels de notre alimentation, quelques soit le milieu social.
    Le culte de la bonne “bouffe” est ancré dans nos gênes sans nous questionner sur ses origines, et le chemin parcouru pour arriver dans notre assiette. Quel dommage!!!
    Un grand merci à vous de vous “battre” pour cette belle cause en toute sérénité .

  • Un article plus qu’intéressant…

  • nath dit :

    merci pour cet excellent article, j y ai appris beaucoup étant végétarienne…..enfin le pensant….je serai encore plus vigilante. continuez à nous éclairer.

  • NK dit :

    Merci pour ces infos !!

  • SENGER dit :

    Je lis attentivement les étiquettes mais je ne connais pas encore les appellations non explicites (E quelque chose, par exemple). Merci pour l’info.

  • Dominique dit :

    Bjr, Oui, svp, ca m’intéresse, je lis les étiquettes. Merci.

  • Pascale dit :

    Merci pour les informations. Continuez votre bon travail.

  • martinez olivia dit :

    Bonjour, tout d abord je suis en admiration devant votre facon de penser, du respect de la vie animale et de l humain. Merci pour les informations que vous nous faites partager. Depuis plusieurs années deja c est dans un coin de ma tête je ne suis pas fiere de moi de manger de la viande (bien que j évite un maximum). Mais j ai comme la plupart des gens des habitudes alimentaires qui ne sont pas en respect avec la nature et je voudrais commencer concretement à changer mais cela me semble tellement compliqué et couteux que je repousse sans arrêt. On nous dit de manger par repas feculent legumes proteines mais je souhaiterais tellemement avoir des idees de repas assez simple a faire (famille de 5 personnes) et si possible pas cheres.
    Si vous pouviez m en envoyer svp car j ai l impression que ce n est pas si simple de changer nos habitudes alimentaires. Merci pour tout et soyez fiere de defendre aussi bien vos idees. Cordialement Olivia Martinez

  • Nancy dit :

    Merci pour cette article.
    Je n’avais absolument aucune idée que nos fruits pouvaient être recouverts de composants d’origine animale. J’aimerais en savoir plus sur le sujet, ainsi que sur les farines et comment les choisir.
    Merci beaucoup
    Nancy

  • Sylphide dit :

    Très intéressant et effrayant à la fois! Je vis aux US, suis vegan depuis de nombreuses années et c’est un combat de tous les jours pour savoir ce qu’il y a dans les produits que je mange! Merci beaucoup !

    • Bonjour Sylphide et merci pour vos encouragements. Plus facile d’être vegan aux US qu’en France non ( s’il vous arrive d’y passer) ?

  • Lebland dit :

    Je suis heureuse d’être informée ds toutes vos investigations qui sont très intéressantes et m’aident à faire le choix de ce que j’achète et consomme
    Continuez vous avez tout mon soutien
    Sylvie

  • ROSE dit :

    Très instructif, merci pour toutes informations qui aident à choisir nos produits en toute connaissance… d’ingrédients ! et quel plaisir de vous lire, c’est clair et argumenté. et merci pour votre engagement. Cordialement.

  • Brrrrui dit :

    Bonjour, je suis intéressée par ces investigations et ne manque aucune de vos lettres. Continuez

  • berhault dit :

    Merci pour toutes vos informations cela est bien utile

  • marie claude piqué dit :

    Merci de tous ces conseils, avis, expérimentations que vous nous faites parvenir..

  • Birkuti dit :

    Merci pour ce sujet qui me tient à cœur. Depuis plusieurs années je me suis rendue compte que les préparations les plus anodines contiennent des extraits animaux. A tel point que je ne consomme pratiquement plus que ce que je prépare moi-même. Je suis végétarienne, presque végétalienne et je fais très attention à ne plus acheter ni cuir, ni laine, ni quoi que ce soit d’origine animale. Mais hélas on en trouve ds tout et c un véritable probleme alors je vous suis extrêmement reconnaissante pour le travail que vous faites et j’aimerais que vous continuiez car je lis vos conseils avec bcp d’intérêt. Merci pr tout ce que vous faites pr instruire les gens… <3

    • Merci Birkuti pour votre commentaire. Vous avez raison: les produits animaux sont absolument partout. Vous évoquez des préparations anodines dans lesquelles vous en avez trouvés. Si vous avez quelques exemples, pouvez-vous me les indiquer ? Pour un autre article, cela me serait trés utile…

  • Ela dit :

    Merci pour ces informations très intéressantes Laurence ! Je serais très curieuse de connaître ce qui se cache derrière les boissons alcoolisées comme le vin ou la bière car j’ai été à plusieurs reprises très surprises de voir qu’il existait des versions vegan…

    • Alternative Vegan dit :

      Bonjour Ela, contente que vous trouviez les infos d’Alternative Vegan intéressantes ! Oui, il existe des vins vegan qui sont des vins n’utilisant pas de la colle de poisson ou du blanc d’oeuf au moment de la vinification. Idem pour la biére. Ce ne sont pas les ingrédients de la biére ou du vin qui posent probléme mais le processus de fabrication du vin, de la biére et parfois même … des jus de fruits car ce processus requiert certains sous produits animaux lors du filtrage. Avez-vous déjà consommé des vins ou de la biére vegan ? Aimeriez-vous un article plus détaillé sur le sujet ? J’ai hésité à en faire un … Etes-vous vegan vous-mêmes ?

  • KARINE dit :

    Bonjour,
    Vos investigations m’ intéressent vivement,
    Claires et complètes vos rédactions sont faciles et agréable à lire,
    Je ne suis pas dupe. je suis consciente de la malveillance des industriels en tous secteurs qui abusent et trompent les consommateurs, infligent des actes de cruauté animal, dans l’ unique but de se faire toujours plus d’ argent,
    Merci pour ce que vous faites et de l’ information que vous m’ apportez,
    Évidemment je vous encourage à continuer,
    Cordialement

    • Alternative Vegan dit :

      Merci Karine pour vous encouragements ! Avez-vous lu tous les articles ? Y en a t-il que vous avez préférés ? Ceux concernant la souffrance animale ? Ceux évoquant l’aspect nutritionnel ? Les carences ? Votre avis m’intéresse vivement pour la suite. Je m’apprête à envoyer ma premiére recette filmée…

  • doris week dit :

    Merci pour tous vos renseignements,il y a aussi des produits végétaux que je ne prend plus à cause de la déforestation ,comme l’huile de palme bien évidement et aussi l’avocat qui est produits en masse cela fait d’énorme dégâts,le soja industriel . passer une très bonne journée 🙂

    • Alternative Vegan dit :

      Merci pour votre commentaire Doris. L’huile de palme, le soja industriel sont de vastes sujets… Lequel aimeriez-vous voir évoquer en premier sur Alternative Vegan ? J’ai l’intention de faire bien évidemment plusieurs articles sur l’impact environnemental de notre alimentation. Etes-vous vegan vous-même ?

  • Alain Destaebel dit :

    Site génial. Il faut éduquer le consommateur vegan que nous devons tous devenir. Mais c’est l’affaire de tous. Nous devons compléter ce site. Merci pour votre engagement. Alain

    • Alternative Vegan dit :

      Merci pour vos encouragements Alain. Vous avez raison, il faut enquêter, informer, partager, éduquer avec passion mais aussi indulgence car on ne devient pas vegan du jour au lendemain. N’hésitez pas oui, à compléter le site ! Y a t-il des articles, des thématiques ( cause animale, environnement, carences) qui vous intéressent plus que d’autres ? Des articles que vous aimeriez trouver sur Alternative Vegan ?

  • Terras dit :

    Un grand merci!!

    • Alternative Vegan dit :

      Un grand merci à votre grand merci Terras 🙂

  • >