fbpx

Ce que l’on ne vous dit pas (forcément) sur les produits transformés…

Vous avez peut-être entendu parler de cette pétition lancée par l’ONG foodwatch, la Ligue contre le cancer et l’application Yuka ? Cette pétition demande instamment au ministre de la santé Agnès Buzyn d’interdire les nitrites ajoutés dans notre alimentation, les additifs E249 (nitrite de potassium), E250 (nitrite de sodium), E251 (nitrate de sodium) et E252 (nitrate de potassium) utilisés tout particulièrement dans les viandes transformées comme la charcuterie industrielle…

« Ces nitrites et nitrates peuvent contribuer à la formation de composés cancérigènes dans notre estomac : des nitrosamines », pointe l’ONG, expliquant que ces substances «sont classées cancérogènes probables pour l’humain par le Centre International de la Recherche Contre le Cancer (CIRC), car elles favorisent :

  • L’apparition du cancer colorectal, le deuxième cancer le plus mortel après celui des poumons et de l’estomac.
  • Et peuvent augmenter le risque d’apparition de maladies du sang, en particulier chez les personnes à risque”.

Ce lien entre risque de cancer et nourriture transformée est établi par de nombreuses études, notamment celle publiée début 2018 par la revue British Medical Journal (1).

On verra si la ministre de la santé interdit les nitrites…

J’ai un gros doute, Agnès Buzyn ayant récemment estimé que la dangerosité de ces substances n’est pas encore assez étayée scientifiquement…

Mais au-delà des nitrites et de la pétition de Foodwatch, c’est toute la question des produits transformés, et surtout ultra transformés qui est une nouvelle fois posée.

Vous savez, ces barquettes de plats préparés que les personnes non informées enfournent avec gourmandise dans le micro-onde, ces salades toutes faites qui durent si longtemps et qui sont si faciles à transporter, ces céréales enrichies de fruits qu’on engloutit telles quelles à l’heure du petit-déjeuner, ces boissons sucrées…

En gros, tous ces aliments bourrés d’additifs et de matières premières de moindre qualité…

Des aliments qui ne sont pas seulement accusés de développer le risque de cancer mais aussi de :

  • Favoriser l’obésité : les sucres ajoutés, le sel et les matières grasses allégrement incorporés sont en grande partie responsables de la hausse alarmante de l’obésité qui a, selon l’OMS, quasi triplé dans le monde depuis 1975 et touche en France, 20% des adolescents.

    Sans vous abreuver d’exemples, en 2018, le magazine 60 millions de consommateurs a dénombré dans un flacon de 700 g de ketchup Heinz 8 tomates et…22 morceaux de sucre ! (2).
  • Développer des réactions addictives et inciter à manger plus car ils perturbent la sensation de satiété puisqu’ils ne calent pas et n’apportent rien à notre corps.
    Une étude publiée dans la revue Cell Metabolism (3) est particulièrement intéressante : des chercheurs ont en effet comparé un régime alimentaire basé sur les produits ultra transformés à un régime sans produit ultra transformé.
    Ils ont constaté que les personnes qui suivaient le premier régime mangeaient plus que les autres, et prenaient davantage de poids. Pourtant, les repas de chacun de ces régimes avaient le même nombre de calories, de glucides et de lipides.
  • Malmener l’équilibre de la flore digestive et favoriser la perméabilité intestinale, qui nous protège des mauvaises bactéries.
  • Etre pauvres en vitamines et en minéraux, fibres et phytonutriments.

Ok, me direz vous, mais comment faire quand on sait que les aliments transformés et pire, ultra-transformés (en gros, ceux dont on ne reconnait même plus la forme originale), ont envahi les rayons de nos supermarchés ?

23 meilleurs sources de protéines végétales

Quel végétal est l'aliment le plus riche de la planète ?


En juin 2017, une enquête réalisée par le site la nutrition (4) avait ainsi établi que 100% (oui 100% !) des pains de mie (5), céréales pour enfants et la quasi-totalité des biscuits du petit déjeuner trouvés dans les supermarchés étaient des aliments ultra transformés.

Alors, maintenant que vous savez tout cela, la question est : voulez-vous faire comme la ministre Agnès Buzyn et attendre que la dangerosité de ces produits soit suffisamment “étayée” ? Ou voulez-vous prendre votre santé en main ?

Si vous voulez prendre soin de vous et de vos proches, la seule solution est d’acheter le maximum de produits bruts possible.

  • Achetez vos épices en vrac par exemple et passez les vous-même au moulin : au moins vous serez à peu près sûr de ce que vous ingurgitez!
  • Mangez bio et de saison
  • Même en cas de grosse période de flemme, ne prenez jamais ces aliments pour base de votre alimentation
  • Et boycottez les “AUT”, les Aliments Ultra Transformés dont vous trouverez la liste ici (6).

Vous y trouverez de nombreux avantages. 
Car les produits bruts…

  • Sont plus riches en fibres : « dans le processus de transformation m’a expliqué le médecin nutritionniste Jérôme Bernard-Pellet, une partie des fibres alimentaires est enlevée. Les fibres sont des petites particules de glucides que vous ne pouvez pas digérer : cela aide à lutter contre la constipation, contre le cancer du côlon, cela fait baisser le cholestérol et cela va aussi ralentir la digestion ».
  • Renferment encore bien des propriétés : « La nutrition, explique le docteur Bernard-Pellet, ne doit pas se limiter uniquement aux protéines, glucides, lipides, vitamines et minéraux.

    On sait en effet maintenant qu’il y a des centaines de molécules appelées phytonutriments qui sont des sortes de médicaments naturels et qui vont aider, par exemple, à ralentir le vieillissement, vont faire baisser la tension artérielle, peuvent parfois avoir des propriétés anti-infectieuses… c’est un monde extrêmement vaste et mal connu qu’on est en train de découvrir 
    ».

J’en profite d’ailleurs pour remercier ceux qui peuvent noter parfois des “coquilles” et n’hésitent pas à m’envoyer des compléments d’informations: un grand merci à vous, continuez, vous m’aidez et faites partie intégrante du projet Alternative Vegan !

A trés vite !

Laurence

(1) https://www.bmj.com/content/360/bmj.k599 
(2) https://www.60millions-mag.com/2018/04/12/ces-aliments-qui-nous-empoisonnent-11717
(3) https://www.60millions-mag.com/2018/04/12/ces-aliments-qui-nous-empoisonnent-11717
(4) https://www.lanutrition.fr/exclusif-81-daliments-ultra-transformes-dans-les-rayons-dietetique-100-dans-les-cereales-pour
(5) https://www.lanutrition.fr/exclusif-81-daliments-ultra-transformes-dans-les-rayons-dietetique-100-dans-les-cereales-pour
(6) https://www.lanutrition.fr/les-news/quest-ce-quun-aliment-ultra-transforme-

  • sandrine DELBECQ dit :

    Bonjour,
    Oui moi ça m’intéresserait beaucoup d’avoir les dernières infos sur les aliments. Merci!

  • >