fbpx

Oui, le végétalisme peut sauver des millions de vies du diabète

Un adulte sur 11 dans le monde vit aujourd’hui avec le diabète, maladie qui ne cesse de progresser [1].

Il y a 4 millions de diabétiques en France.

Des chiffres d’autant plus inquiétants que cette maladie avance souvent cachée (entre 500 000 et 800 000 français seraient des diabétiques qui s’ignorent) [2]…

Et que les conséquences d’un diabète non traité peuvent être dramatiques :

·     risques d’athérosclérose ou d’artères bouchées

·     risque de crise cardiaque, d’attaques cérébrales

·     problèmes de vue, notamment de cécité

Si rien n’est fait, un français sur 10 – soit 6 millions – sera touché d’ici 15 ans.

De quel diabète parle-t-on ?

Le plus répandu, celui qui touche 90% des diabétiques, est le diabète dit « de type 2 ».

Cuisinez vegan à petit prix !

C’est un diabète lié à un déséquilibre de l’insuline, laquelle insuline régule le niveau de sucre dans le sang.

L’insuline produite par le pancréas agit mal (c’est l’insulinorésistance). Le pancréas finit par s’épuiser et ne parvient plus à produire une quantité suffisante d’insuline. Le taux de sucre dans le sang n’est alors plus régulé et devient trop élevé.

Selon l’OMS, un diabète est avéré lorsqu’à deux reprises, le taux de sucre dans le sang est supérieur ou égal à 1,26g/l à n’importe quel moment de la journée.

Ajoutez à cela que le surpoids et l’obésité sont des facteurs aggravants de la maladie (80% des personnes concernées par un diabète de type 2 sont en surpoids voire obèses) et vous comprendrez qu’avec une population qui ne cesse de prendre du poids, le risque est de plus en plus grand….

Pourtant, le diabète n’est pas une fatalité.

LA bonne nouvelle, c’est que le diabète de type 2 peut se contrôler.

On peut même devenir un ex-diabétique.

Comment ? En changeant sa façon de s’alimenter.

Depuis très longtemps, en effet, on sait que le régime alimentaire est important dans le contrôle du diabète [3].

Et que ce régime doit répondre à trois principes :

  • Moins de graisses, notamment saturées car elles contribuent à l’obésité
  • Beaucoup d’hydrates de carbones pour aider à contrôler la glucose dans le sang. Les diabétiques sont encouragés à manger des amidons tels que les pommes de terre, légumineuses, pain et pâtes…
  • Beaucoup de fibres. Les fibres ne se trouvent que dans les aliments végétaux : pommes de terre cuites au four (avec la peau), choux de Bruxelles, courgettes, pois, haricots, flocons d’avoine…

Aujourd’hui de nombreuses études prouvent qu’une alimentation vegan riche en fruits et légumes et pauvres en matière grasse réduit les risques de diabète.

Vous ne me croyez pas sur parole ? Vous avez raison.

Voilà donc les études. Il y en a pléthore.

La plus récente a été publiée le 13 février 2018 dans la revue Nutrients par le Physicians Committee for Responsible Medicine de Washington [4].

Des chercheurs ont réuni 75 participants de 25 à 75 ans en surpoids et sans antécédents de diabète. 16 semaines durant, une moitié du groupe a conservé son régime alimentaire habituel, l’autre a suivi un régime vegan, faible en graisses, à base de fruits, de légumes, de grains entiers et de légumineuses, le tout sans limite calorique et sans changer leur activité physique…

A la fin des 16 semaines, le groupe des personnes ayant mangé vegan a vu son indice de masse corporelle baisser. Leur sécrétion d’insuline a augmenté après les repas, de même que leur sensibilité à l’insuline. Leur taux de sucre dans le sang a lui aussi diminué.

Pour les scientifiques, ces résultats attestent que le véganisme peut être un moyen de prévenir le diabète de type 2.

Selon le docteur Hana Kahleova, auteur de l’étude « cette étude ajoute une preuve que l’alimentation est vraiment un remède et que consommer un régime sain à base de fruits et légumes peut faire beaucoup pour prévenir le diabète ».

Et cette étude n’est pas la seule :

  • En mai 2017, une publication de référence [5] coordonnée par François Mariotti, professeur à AgroParisTech et spécialiste de la physiologie de la nutrition et du comportement alimentaire l’écrivait clairement : « il y a aujourd’hui des preuves épidémiologiques indiquant un risque plus faible de diabète de type 2 chez les personnes suivant différents types de régime végétariens » [6].
  • En 2013, une étude française faisait le lien entre une consommation importante de viande et de produits laitiers et la hausse du risque de diabète de type 2. La proportion de femmes consommant le plus de viande avait un risque de diabète de type 2 de 56% plus élevé que les autres [7].
  • En 2009, une étude publiée dans la revue médicale Nutrition Reviews expliquait : « les personnes suivant un régime végétarien sont environ deux fois moins susceptibles de développer un diabète que les non-végétariennes [8] ».
  • Enfin et pour cesser de vous assommer de chiffres et d’études, en décembre 2016, l’Académie de nutrition et de diététique des Etats-Unis exprimait sa position sur les régimes végétariens, soulignant qu’ils « réduisent les risques de maladies cardiovasculaires , le diabète de type 2, l’hypertension, certains types de cancers et l’obésité ».

L’académie rassemble plus de 100 000 nutritionnistes du monde entier.

Entendons-nous bien: il ne s’agit pas de dire que le véganisme peut guérir de tout mais, clairement et c’est prouvé scientifiquement, le véganisme permet de lutter contre certaines des maladies chroniques les plus graves de notre ère : maladies cardiovasculaires, cancer du sein, du côlon, alzheimer, la DMLA… (vous retrouverez ici un article qui liste un certain nombre de bienfaits prouvés scientifiquement). 

Si vous souffrez de diabète ou de l’une de ces maladies, je serai vraiment très intéressée de vous lire dans les commentaires ci-dessous

Et si vous connaissez des personnes souffrant de ces mêmes maladies, n’hésitez pas à partager cet article pour leur permettre également d’échanger avec les membres de notre communauté qui seraient dans la même situation

A très vite !

Laurence 


[1] Données publiées dans la 8e édition de l’Atlas du diabète de la Fédération internationale du diabète
[2]  . https://contrelediabete.federationdesdiabetiques.org/le-diabete/?gclid=CjwKCAjwq4fsBRBnEiwANTahcF8s1uV3B54EMmDMHQ3sOfJ8sQQWxE7fc2_EjHoKccyvtlNFux9kxxoC0YYQAvD_BwE
[3] Le plus ancien régime diabétique retrouvé date de 1550 avant Jesus-Christ et préconisait l’utilisation de « grains de blé, de gruau frais, de raisins, de miel, de baies et de bière douce ».
[4] Pour consulter l’étude : http://www.mdpi.com/2072-6643/10/2/189 )
[5] Les régimes végétariens et à base de plantes dans la santé et la prévention des maladies, cité par Hugo Clément Comment j’ai arrêté de manger des animaux, ed Seuil
[6] Comment j’ai arrêté de manger des animaux , Hugo Clément, ed Seuil.
[7] https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/24544-Devenir-vegan-bon-diabete-type-2)
[8] Comment j’ai arrêté de manger des animaux , Hugo Clément, ed Seuil.

>